• Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Archive mensuelle de septembre 2012

VOIX VIVES 2012 (B. Carbonne – A .RODRIGUEZ YUSTE)

VOIX VIVES 2012  (B. Carbonne - A .RODRIGUEZ YUSTE) ben-216x300               tous-300x216

Les-Voix-Vives-75-199x300                         Les-Voix-Vives-13-300x199

Performances pendant la durée du festival Les-Voix-Vives-7-300x199

 

OBSTACLES

Obstacle

Obstáculo

Oscuro

Le passer

Où lui sauter

Au cou

Pour se l’approprier

Prendre appui

Sur lui

Pour s’élancer

Le raisonner

Ou l’obliger

A s’écarter

A s’éloigner

Le séduire

Ou le vanter

Le circonscrire

Obstacle

Obstáculo

Oscuro

Construire

Un pont

Un tunnel

Le miner

En faire

Une ruine

Le condamner

A l’oubli

Lui couper

Les vivres

Profiter

De son ombre

Pour se faufiler

Pour s’échapper

Un obstacle

Qui nous sauve

Qui se met

En travers

De notre route

Pour nous empêcher

De prendre

Le mauvais chemin

Obstacle

Obstáculo

Oscuro

Qui n’est pas

Où l’on croit

Qui n’est pas

Ce que l’on voit

Une barrière cadenassée

Et pourtant

Totalement ajourée

Ne pas laisser

Entrer

Ne pas laisser

Sortir

J’ai une poussière

Dans l’œil

Qui me rend

Aveugle

On s’est percuté

On aurait pu

Se rencontrer

On est parti

Chacun de notre

Côté

Obstacle

Obstáculo

Oscuro

Remédier

A la quête

Du parfait

De l’idéal

Trouver

Ce que l’on cache

Ce qui dort

Au fond de soi

Ce n’est écrit nulle part

C’est en moi

C’est en vous

Un nœud

A défaire

Une graine

A semer

Un chuchotement

A hurler

El llanto

De las campanas

Que se tiran

En la mar

Je recompose

Avec des rêves

Perdus

Ma mémoire défaillante

Avancer

Dans le ciel

Comme on faisait

Rouler

Les bateaux

Pour les mettre

A l’eau

Détaille-moi

Ta vie

J’ai prévu

D’attendre

Que tu te manifestes

Pour écrire

Dans ma main

Et froisser

Tes doutes

Consciencieuse errance

Qui contagie

Les vagues triste

De la mer

Tu attends

Que l’on t’ouvre

Mais le mur

N’a pas

De porte

Et le rideau de verre

Te coupe les yeux

Tu écris

Sur les troncs secs

Des arbres affamés

Qui supportent

Des hordes d’oiseaux

Sans jamais réussir

A les attraper

Je raffole

Des histoires

Sans queue

Ni tête

Qui me remplume

Obstacle

Obstáculo

Oscuro

Hay puertas

Que no se pueden

Cerrar

Y puertas

Que no se quieren

Abrir

Puertas

Revoltosas

Que ladran

Como truenos

Me comí

Un relámpago

De hielo

Y sólo queda

Un hoyo profundo

Que se pierde

En el cielo

Des moucherons

Dansent

Autour de ma tête

Et par les temps

Qui court

Je préfère

Les regarder

Passer

Et attraper au vol

Les ailes perdues

De leur destinée

Détaille-moi

Ta vie

Le soleil

Est accroché

En haut

Du clocher

Et la source

Souterraine

Poursuit sa route

Pour devenir fontaine

D’eau claire

Et fraîche

Où je tremperai

Ma main

Pour la passer

Sur mon visage

Tú crees

Que los caballos

Vuelan

Yo sí

Obstacle

Obstáculo

Oscuro

Détaille-moi

Ta vie

Un obstacle

Une porte




les lutins ethnic |
Le Salon d'Anderson |
Sami NGZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ateliers Véronèse Nantes
| Aescla
| situveux